Éditions

Éditions Sulliver : actualité

Email Facebook Twitter Google Plus
 

Le livre et ses chaînes

Probablement la fameuse "chaîne du livre" est-elle un peu rouillée. Ou bien des maillons forts ont-ils trouvé le moyen de l'utiliser à leur profit exclusif. Toujours est-il que les maillons faibles ont bien du mal à ne pas craquer.
Vous qui nous rendez visite sur ce site, si vous y avez trouvé ce que vous étiez venu(e) y chercher, alors un mot, un lien, un conseil de lecture adressés à un(e) ami(e) que vous saurez sensible aux textes et aux valeurs que nous défendons et ce maillon d'attention et de partage pourrait être l'amorce d'une nouvelle chaîne. Une chaîne autrement fiable. Résistante!

Toujours d'actualité

«Mis à part les classiques du XIXe siècle, les romans fondateurs, jusqu’à Proust, jusqu’à Joyce, jusqu’à Faulkner, qu’on lit avec ferveur, ce qui nous passe par les mains maintenant est souvent un sous-produit des types littéraires mis en place au siècle dernier. Ces romans sont des exercices rhétoriques sur une forme qui, à mon sens, est assez poussive. Car qu’était-ce que le roman du XIXe siècle? Une étude sociologique doublée d’une histoire d’amour. Je ne crois pas qu’aujourd’hui le roman soit le plus apte à faire cela, le cinéma y parvient beaucoup mieux.»
Pierre MICHON

«Lorsqu’on ne fait que reprendre aveuglément les déterminations de la réalité de son temps, de ces formes de pensée qui furent nouvelles hier, alors on ne peut que produire une mauvaise copie, une répétition des grandes œuvres qui est bien plus faible qu’elles.»
Ingeborg BACHMANN

«On n’écrit de livre "digne" que: 1) si l’on pense que les livres sur le même sujet ou sur un sujet voisin tombent dans une sorte d’erreur globale (fonction polémique du livre); 2) si l’on pense que quelque chose d’essentiel a été oublié sur le sujet (fonction inventive); 3) si l’on estime être capable de créer un nouveau concept (fonction créatrice).»
Gilles DELEUZE

«Comment nous attarder à des livres auxquels, sensiblement, l’auteur n’a pas été contraint
Georges BATAILLE